Depuis que l’automobile s’est confortablement imposée comme le moyen de transport le plus populaire, la mobilité, l’urbanisme, et le développement immobilier ont su se concentrer autour de la voiture. Pendant des décennies, une culture dominée par l’automobile a façonné la façon dont les gens se rendent au travail, font leurs achats et où ils vivent, ce qui à son tour a déterminé de nombreux aspects du développement immobilier. 

La mobilité de demain

Mais ces dernières années, la mobilité a connu des changements importants. En 2018 aux États-Unis, plus d’un tier des adultes utilisaient des services de VTCs comme Uber, une industrie qui existait à peine il y a moins de dix ans.

D’ores et déjà, nous assistons à l’émergence d’un nouvel écosystème de mobilité qui peut permettre un transport inter-modal fluide qui pourrait être plus rapide, moins cher, plus propre, plus sûr, plus équitable et plus accessible qu’aujourd’hui

Bien que cela incertain, l’adoption généralisée de ces nouvelles formes de mobilité (services de mobilité partagée et véhicules autonomes par exemple) est susceptible de modifier l’utilisation des terres et de mener à de nouveaux comportements pour les consommateurs.

L'impact immobilier

Bien que les changements nets soient difficiles à prévoir, l’un des effets des tendances de la mobilité est l’accélération probable de la gentrification qui se produit déjà dans de nombreuses zones urbaines.

 

Les parkings inutilisés peuvent être réaffectés pour créer de nouveaux espaces verts, des trottoirs plus larges, ou des pistes cyclables, augmentant l’attrait pour les résidents. La croissance des services de micro-mobilité, tels que les trottinettes électriques et les vélos en libre-service, peut réduire la circulation automobile, créant des espaces publics plus agréables pour tout le monde.

 

Associée à un virage vers les véhicules électriques, la qualité de l’air pourrait elle aussi s’améliorer et les nuisances sonores pourraient fortement diminuer. De nombreux changements sont à attendre concernant nos expériences en villes.

Le commerce

Alors que les enseignes adoptent les technologies numériques, de l’entrepôt au point de vente, l’aménagement physique des magasins devra également s’adapter aux exigences croissantes des consommateurs. Cela pourrait être particulièrement vrai pour les supermarchés alors qu’ils se tournent vers le commerce électronique et expérimentent de plus en plus des programmes de livraison via des véhicules autonomes.

Les magasins pourraient connaître des changements comme une diminution de la superficie consacrée à la vente au détail, une augmentation des installations d’entreposage pour permettre plus de place pour des marchandises et des processus automatisés pour l’emballage et la distribution des articles ; certains de ces changements sont déjà en cours. L’épicerie du futur ressemblera peut-être de plus en plus à un centre de distribution Amazon.

La santé

La principale raison pour laquelle la plupart des personnes âgées emménagent dans des maisons de retraite est l’accès aux soins. Cependant, alors que les nouvelles technologies de mobilité font baisser le coût du transport et que les budgets des hôpitaux sont sous pression, de nombreux prestataires développent les soins à domicile.

Avec plus d’options pour recevoir des soins à domicile, de nombreuses personnes âgées pourraient retarder leur passage en maisons de retraite.

Alors que la mobilité subira des changements fondamentaux au cours des prochaines années, les investisseurs et les promoteurs immobiliers seront confrontés à des défis sans précédent, mais aussi à de grosses opportunités.

La mobilité de demain, quel impact ?

L'avenir de la mobilité : à quels changements feront-nous face ?

Vous n'avez pas trouvé ce que vous cherchez ?

Vous nous manquez déjà ...

Recevez nos prochaines parutions (cas, résultats d’études, programme de formation) par email ou SMS


Vous souhaitez être contacté ?

Par téléphone:

Au 01.42.36.11.12

Nous rencontrer directement

Au 10 rue Beauregard 75002 Paris